LE TRI SÉLECTIF

Ce service doit faire face à de fortes contraintes, imposées par l’Etat, sous des directives de l’Union Européenne.

OBJECTIFS :

Permettre la reprise de matériaux issus du tri sélectif par des entreprises spécialisées et agréées, qui leur donneront une seconde vie par recyclage. Non triés, ces déchets sont éliminés à un coût très élevé, supporté par la collectivité et pris en charge par la redevance de chacun.

Un maintien des coûts n’est envisageable que par une réduction des volumes à la source, à laquelle contribue un geste du tri intelligent et réfléchi.

UN POINT D'APPORT VOLONTAIRE PRES DE CHEZ VOUS

LES TONNAGES COLLECTÉS SUR LES POINTS D'APPORT VOLONTAIRE (PAV) 2013 :

Verre : 167 tonnes

(171 tonnes en 2013)

Emballages : 52 tonnes

(54 tonnes en 2013)

Journaux : 121 tonnes

(124 tonnes en 2013)

TRIER ENCORE ET TOUJOURS ...

Alors que les volumes collectés sur les 3 matériaux n’ont cessé de croître depuis 2003, on constate aujourd’hui une baisse globale des apports, qui peut être préjudiciable à long terme si elle doit perdurer, car le tri sélectif est un levier indispensable dans les mécanismes de réduction des gisements de déchets ménagers.

En revanche, la qualité des matériaux triés demeure très bonne, avec un refus très faible, preuve que le geste du tri est désormais accepté et bien assimilé par la population qui le pratique.

POUR UNE COLLECTE SÉLECTIVE RÉUSSIE

Site créé par AVISAM http://www.avisam.fr


Design Marie-Claire BONHOMMET www.mcbgraphics.com